Max Brito, devenu tétraplégique lors du match de poule de la Coupe du monde de rugby 1995 entre la Côte d’Ivoire et les Tonga, est décédé à l’âge de 54 ans, a annoncé mardi sa famille.

Ailier fringant de 27 ans aux dreadlocks, il est arrivé au tournoi en Afrique du Sud plein d’espoir pour lui et son équipe et a obtenu sa place de départ pour le choc des Tonga en raison de la blessure de son frère.

Mais quelques minutes après le début du match à Rustenburg, il s’est effondré sous un tacle cinglant du troisième ligne Inoke Afeaki et a été écrasé sous une avalanche de corps. Deux de ses vertèbres ont été brisées.

« La famille Brito, ses enfants Mike et Anthony, annoncent avec tristesse le décès de Max Brito, le lundi 19 décembre à 18h30 », lit-on dans le communiqué de la famille sur le site du club français Biscarrosse Olympique Rugby.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here